Clockwork Aquario

404
0
Share:
Graphismes9.1
Animation9
Gameplay8.8
Bande Son8.3
Intérêt9.2
8.9

Il est très à la mode de déterrer des anciennes licences, des anciens jeux et de les rafraîchir avec plus ou moins de succès. Sauf qu’ici, si on nage en pleine expérience retro, vous pouvez arrêter de chercher la référence, le jeu original, il n’y en a cette fois-ci pas car ce titre que l’on doit à Sega n’est en fait jamais sorti. Sans doute que le jeu est très mauvais. Ca doit être pour ça. Eh bien pas du tout, on nage en pleine incompréhension. Comment cette pépite a pu rester enfouie dans des vieux bacs de la sorte. Mais quel scandale et surtout quel bonheur de voir un titre pareil débarquer sur Nintendo Switch. C’est tout simplement magnifique. Un florilège de couleur. Des sprites énormes. Un titre dans la pure tradition des jeux Neo Geo.

 

Et qui dit jeu à l’ancienne, dit ingrédients de l’époque. Le titre est assez court et se finit en une petite heure sans avoir la possibilité de sauvegarder. Une pure expérience magique des années 90 avec des décors et un design character charmant auquel a été apporté un formidable soin. Cela aurait été un jeu d’Arcade absolument formidable. Bizarrement, il n’est jamais sorti et a été récupéré in extremis : je valide de ouf!

Le développement abandonné à l’époque a donc été terminé des années plus tard. Et c’est Ryuichi Nishizawa qui était aux manettes, ni plus ni moins que le créateur de Wonder Boy dont on sent que Clockwork Aquario a reçu moultes influences.

 

A cause de sa durée de vie peu conséquente, je serais tenté de vous conseiller de ne pas lâcher trop d’oseille là-dedans mais je peux vous garantir qu’à l’instar des Princess Kulala et autres Chiki Chiki Boys, la rejouabilité sera au rendez-vous. Dès lors, oui, Clockwork Aquario mérité une place de choix dans votre ludothèque.

LIRE AUSSI :  Elden Ring

 

Clockwork Aquario se positionne peut-être en aberration temporelle mais il n’en est pas moins une délicieuse pépite.

 

Share:

Leave a reply

Lire Aussi