Diablo 4 : le retour du roi ?

1543
0
Share:
Graphismes9
Animation8.5
Gameplay9
Bande Son9.5
Intérêt9.5
9.1
Reader Rating: (0 Rates)0

Il y a comme ça des moments qui marquent dans les sorties de jeux vidéo.
Un nouveau Final Fantasy, un nouveau Diablo, « par exemple ».
Et ce mois-ci, nous avons eu les deux !
Alors oui, on peut dire que juin 2023 était un mois incroyable.

Mais est-ce vraiment un bon Diablo ? Après le flop de Diablo Immortal nous sommes en droit de se poser la question (flop en grande partie à cause des loot box. D’ailleurs, le jeu n’est pas disponible chez nous, en Belgique, à cause/grâce à cette lois).

Bref, Diablo 4.

 

Parlons de ce qui fâche : les tarifs.
Sur PC, c’est uniquement en version démat via le store de Blizzard. Sur Xbox et PS5 il est possible d’acheter la version boite. Rien de fou.
Les prix cependant, c’est un peu la folie : la plus grosse coûte presque 100€ et les goodies bonus sont uniquement « in game ». Pas de figurines, pas d’artbook, rien !
Déjà là, ça va en faire râler quelques-uns.

Lançons le jeu et voyons ce qui nous attend.

Comme toujours, Blizzard a une maîtrise incroyable pour faire des cinématiques tout bonnement magnifique !
Vous avez le choix entre Druide, Voleur, Barbare, Nécromancien et Sorcier. Chacunes ont leurs propres forces mais aussi leurs faiblesses que je vous laisserai découvrir.

Un petit mot sur l’histoire : vous êtes sur le territoire Sanctuaire et Lilith, la reine des enfers, est de retour plus motivée que jamais à s’emparer des deux mondes.
Accompagnée de vos amis, vous allez parcourir Sanctuaire afin d’assembler ce qu’il faut de courage et de force afin de l’en empêcher.
Tout ça dans un monde totalement ouvert qui évoluera avec votre niveau au fur et à mesure de votre progression.
Une ambiance sale et poisseuse avec des décors variés et riches en détails, vous voilà lâché dans sanctuaire
Il y aura bien entendu des donjons, des « world boss » que vous combattrez le plus souvent avec d’autres compagnons humains, des bastions, des caves, des grottes et des villes.
Rien ne se ressemble, chaque ville à son identité, son esprit et son ambiance. Pareil pour les différents recoins de la carte.
L’aventure est encore meilleure en multi. On sent que le jeu a été pensé pour ça. Un donjon entre pote vous procurera un chouette moment. Que celui-ci soit fructueux ou pas d’ailleurs. Une bonne tranche de rire, ça fait toujours du bien.

LIRE AUSSI :  Penny’s Big Breakaway

 

Sans trop vous en dire, sachez qu’une fois votre tâche accomplie, ça ne signifie en rien que vous avez fini le jeu. Vous avez juste fini la trame principale. Après la fin, il y a encore tant de choses à faire avant d’arriver au niveau 100 (niveau max dans Diablo).
Et n’oublions pas que Sanctuaire est accessible sur 4 niveaux de difficultés. Autrement dit, il y a du challenge.
Et vu qu’au moment où je publie ce test le season Pass vient d’être disponible, cette affirmation est d’autant plus renforcée.
En vous défaussant de 24,99€, vous aurez accès à la saison de la Malfaisance.
Une histoire supplémentaire, des objets rares, du butin et des apparences sont à la clé dans ce pass.
Mais attention, pour se faire vous devez faire un nouveau personnage « saisonnier » (espérons que les slots maximums augmentent gratuitement car 10 ça fera vite un peu juste).

 

Graphiquement, c’est un gros OUI. Blizzard revient et montre qui est le patron. Le jeu est très bien optimisé et tourne parfaitement sur des configurations modestes. Sur Xbox One X c’est du 60 fps en 4K.
L’ambiance sonore n’est pas en reste au contraire. Chaque lieu, chaque donjon possède sa charte sonore. Le BO orchestrale est vraiment remarquable.

Pour ma part, j’en suis à un perso principal Nécromancien niveau 65 et un Sorcier saisonnier 35.  La façon de jouer les deux classes est différentes et procure un plaisir totalement différent.
Blizzard a réussi son pari : vous donner envie de tester toutes les classes.

 

 

N’oublions pas l’arbre de talent et les parangons. Mixez-les intelligemment et votre personnage n’en sera que plus fort.
Ajoutons aussi la possibilité de personnaliser votre armure (en apparence mais aussi en statistiques) et vous aurez votre tueur/tueuse de Lilith.

LIRE AUSSI :  Rainbow Cotton en approche

Blizzard avec Diablo 4 a toutes les cartes en mains pour que son jeu ait encore de belles années devant lui avec une perpétuelle évolution.

Chapeau ! Le roi est bel et bien de retour.

 

 

 

Share:

Leave a reply