Gamescom 2022 : le bilan.

Share:

2019, c’est l’année du dernier Gamescom avant Covid 19.
Autant dire que cette année, l’attente était forte pour célébrer son retour.

Je n’ai pas eu l’occasion de me rendre à la journée presse, c’est donc comme n’importe quel gamer que je me suis rendu avec ma petite famille ce vendredi 26 aout à Cologne.

Petit compte rendu de notre périple. 

Après 2h20 de routes sans histoire, nous voilà arrivé à Kölnmesse.

Passage rapide par la sécurité puis par le guichet afin de reprendre nos tickets.
Nous sommes juste à côté du hall 8, c’est par là que nous allons commencer.

Xbox y a un modeste stand mettant en avant essentiellement le GAMEPASS, quelques photos souvenirs soit sur fond vert, soit avec des personnages plus vivantes que jamais.
Mention spéciale pour Forza  très bien présent via Ford avec la possibilité de l’essayer au volant d’un bolide Ford et 3 grands écrans pour une vision panoramique incroyable. La Ford Bronco était présente aussi (encore assez inédit ce SUV électrique en Europe).

THQ était bien présent aussi dans ce hall avec Bob l’éponge The Cosmic Shake, Alone In the Dark 5, Outcast 2 (gros retour de cette franchise), et Destroy All human entre autres.

 

Direction le prochain hall pour découvrir une magnifique pièce Lego de Browser (ce qui a énormement plu aux gamins).
Bandai Namco était présent avec Park Beyond (largement inspiré de Theme Park), One Piece Odyssey et The Devil In Me.
En face c’était Ubisoft qui était de la fête avec leur jeu Roller Champion mais surtout, Skull and Bones (le stand était toujours rempli d’ailleurs pour une présentation).

LIRE AUSSI :  Rabbids : Party Of Legends

Continuons notre visite dans le prochain hall où nous avons retenu Gotham Knights et Goat Simulator 3 (totalement déjanté). Sega et sa mascotte Sony était évidemment présent (gros chouchou de mon plus jeune garçon) avec Sonic Origins (déjà dispo) mais surtout Sonic Frontiers. Assez bluffant et déroutant, plus rien à voir avec Sonic tel qu’on le connait. Mais visuellement superbe !

Il y avait bien entendu d’autres stand mais ce c’est que nous avons retenu, ainsi que l’immense zone de merchandising toujours bien présent.

Petite note tout de même « décevante ». Pas de Sony, pas de Blizzard / Activision. Encore une fois l’Europe est boudée et laissée comme vache à lait.
Blizzard a tout de même eu l’audace de ne pas venir présenter son nouveau World Of Warcraft et Overwatch mais d’installer sa zone « merch » quand même.
Vache à lait je vous dis. Mais heureusement pas pour tous.

Bref, après 3 années sans Gamescom, je ressors avec un sentiment mitigé. Oui c’était bien mais il y a un goût de trop peu…
Trop de stand, trop peu de possibilité d’essayer des jeux (en tout cas, pas assez par rapport aux visiteurs).

En tout cas, pour nous le rendez-vous est déjà pris, on reviendra l’année prochaine.

 

 

 

Share:

Leave a reply