Gears 5 : Hivebusters

215
0
Share:
Graphimes9.1
Animation8.1
Jouabilité8.3
Bande son8.9
Intérêt8.5
8.6
  Ca y’est, j’ai réussi à extirper mon fils de Fortnite pour le faire jouer un peu à autre chose. Bon, ok, c’est toujours un jeu de tir mais je suis bien content d’avoir pu terminer ce DLC de Gears Of War 5 avec lui. Il faut dire que ce dernier se laisse parcourir agréablement tout le long de ces 5 chapitres vendus une vingtaine d’euros. N’oubliez pas que ce dlc est, exclu Microsoft oblige, comprise dans le gamepass. Que du bonheur.
DLC oblige, ne vous attendez pas à découvrir enfin votre première claque next gen puisqu’à l’instar de Gears Of War 5, on a juste droit à un jeu hyperoptimisé capable de tourner jusqu’à 120 images par seconde en 4K. Pour sûr c’est prometteur pour la suite mais cette suite, on l’attend toujours. Où sont les jeux? Mince quoi.
Sur l’aspect multi qui est possible jusqu’ 3 joueurs en écran splitté, on fera l’impasse sur la fluidité puisque même si vous êtes équipé avec une Xbox Series X, il faudra se contenter de 30 images par seconde. Après, c’est vraiment très joli et détaillé et le HDR fait son office même si après Ghost Of Tsushima on est en droit d’espérer mieux pour les effets de lumière et les contrastes.
La force de ce DLC repose surtout sur la qualité de ses missions qui sont ponctuées par des phases de ride assez fun sur un radeau, sur de la lave, dans un ascenseur etc… Il n’y a rien de vraiment nouveau mais tout a été fait pour en mettre plein la gueule au joueur. On oublierait presque que ce n’est qu’un DLC tant les 5 missions proposées auraient complètement méritées de faire partir du jeu original. Il n’y a dès lors pas à hésiter.  Même l’histoire est sympathique et les héros ne sont plus juste des boules de testostérone. Ca fait plaisir.
La durée de vie est forcément limitée, cela reste un DLC, mais le prix est aussi limité et il faut dire que j’ai eu l’occasion de jouer à des campagnes plus courtes sur certains jeux à 60€. Qui a dit Call Of? En revanche, ne vous attendez pas à trop de nouveautés. C’est un Gears en attendant le prochain. Si vous avez aimé, vous serez ravi d’apprendre qu’il y a certainement encore un autre DLC en préparation. La fin du jeu laisse en tous cas un solide point d’accroche ouvert. A moins qu’il ne s’agisse de la transition vers Gears Of War 6?

Le titre propose 3 nouveaux personnages qui ont chacun leur capacité technique. Il sera donc intéressant d’alterner les rôles afin de changer les expériences de jeu. Pour ma part, j’ai terminé ce DLC avec Keegan qui avait comme avantage de pouvoir réapprovisionner toute l’équipe en munitions. Il y a au final dans ce jeu un petit côté PSO vraiment pas déplaisant, de par la présence de nombreuses interactions entre les joueurs. Ici aussi, il faudra penser à secourir et à ranimer vos équipiers sous peine de voir le game over débarquer au moindre mort. Cela peut paraître sévère mais vu que vous pouvez vous faire trucider quelques fois par les ennemis sur le champs de bataille avant de clamser complètement, le deal reste honnête. L’idéal est en tous cas de rester groupé.

LIRE AUSSI :  Gods Will Fall (in love ?)

Gears 5 : Hivebusters s’inscrit dans la continuité technique de son prédécesseur. C’est donc plutôt joli sur une Xbox One X et finalement optimisé sur une Xbox Series X. On aimerait bien voir arriver du contenu exclusif next gen qui claque bien comme il faut. En attendant, cela aide à patienter mais il est temps de passer à autre chose. en tous cas, même à trois sur un écran splitté, il faudra se contenter de 30 images par seconde là où le jeu excèle en framerate lorsqu’on joue seul. Cela reste pour le coup un brin décevant, je m’attendais à ce que ma Xbox One Series X soit un peu plus à l’aise même s’il y a 3 écrans à gérer : même si c’est un beau titre, il est issu de la génération de console précédente.

 

 

Share:

Leave a reply