Star Ocean : The Divine Force

769
0
Share:
Graphismes9.3
Animation9.2
Gameplay9.2
Bande Son9.5
Intérêt9.2
9.3

Tri-Ace l’a dit : si le jeu ne fonctionne pas commercialement, c’est fini pour eux. Il faut dire que cette société talentueuse a accumulé les problèmes et il faut avouer que le dernier Star Ocean n’était sans doute pas des plus fameux. La crise du Covid n’a sans doute pas vraiment aidé avec un ralentissement du marché japonais et des projets annulés dans lesquels Tri-Ace avait investi ses derniers deniers. La société a vu son chiffre d’affaire fondre au soleil est s’est retrouvée dans le rouge. Acculé à réussir, Tri-Ace nous livre un petit bijou de réussite. Espérons que les ventes suivent!

Alors, est-ce le retour en force de cette licence, est-ce un bijou, un bonbon ou une énorme déception? Sans plus attendre, voici le verdict.

Star Ocean : The Divine Force est clairement l’évènement Action-RPG du moment, Star Ocean : The Last Hope procure des sensations de jeu dont la qualité nous renvoie à Grandia 2 ou Skies of  Arcadia sur Dreamcast. On sent que la narration est soignée. Les doublages (aussi disponibles en japonais) sont vraiment expressifs et de grande qualité. Les musiques sont somptueuses et fournissent en arrière-plan des infos aux joueurs puisque celle-ci évolue dynamiquement avec la situation rencontrée : combat, exploration… C’est de toute beauté.

 

Le character design est lui aussi somptueux et les décors proposent des environnements fins, détaillés et colorés avec goût. Du côté des points négatifs, on notera le léger clipping dans la végétation et des baisses de framerate heureusement pas trop fréquentes et qui ne sont au final pas un gros souci pour le plaisir de jeu. Car ce dernier est bel et bien présent grâce à un gameplay généreux et original. Il sera en effet possible de léviter et d’effectuer par exemple des attaques piquées sur vos ennemis.

LIRE AUSSI :  Just Dance 2024

 

J’ai adoré la direction artistique mais aussi le côté rétro qui transpire dans le déroulement du jeu tout en proposant des menus plutôt complets mais pas trop complexes pour ne pas dire qu’ils sont dans la pure tradition du JRPG avec des nouvelles armures et armes qui boosteront les statistiques de votre équipe. Le scénario est lui aussi assez classique mais il est clair et captivant. On ne cherche pas trop à nous embrumer le cerveau et les dialogues sont plaisants à lire. Les environnements à visiter sont très agréables, dotés de superbes couleurs. Même musicalement, c’est sublime, emmené par des thèmes dantesques et symphoniques.

 

Le système de combat dynamique et les déplacements avec le système de cible et la possibilité de se propulser et de planer apporte une vraie liberté au titre qui ne s’encombre pas de déplacements sans fin. Tout est super agréable et la possibilité de zapper entre les différents protagonistes (très utile lorsqu’on perd un personnage au combat) est un plus. Rien ne sert de rusher, il faut looter à point. Il est en effet possible de foncer et d’éviter les combats mais la progression sera vraiment enraillée si vous ne prenez pas la peine de jouer le jeu du level up.

 

Techniquement parlant, il est clair qu’il y avait moyen de faire mieux mais c’est honnêtement un des meilleurs JRPG auquel j’ai pu jouer ces dernières années. Un gameplay moderne et une direction artistique plaisante doublée de dialogues intéressants y sont forcément pour quelque chose. La licence a enfin traversé la tempête de ces dernière sorties. Désormais, elle est de retour sur les rails et ne devrait pas vous laisser indifférent si vous aimez la franchise ou d’autres classiques du genre comme Lunar ou Grandia. Pour moi, c’est en tous cas un must have.

LIRE AUSSI :  Avatar : Frontiers Of Pandora

Share:

Leave a reply