Top Spin 2K25

115
0
Share:
Graphismes6.6
Animation7.7
Jouabilité9.1
Bande son7.5
Intérêt9
8
   En tant que fan de Sega, il n’est pas faux de dire que je suis Team Virtua Tennis, mais Top Spin avait une offre différente mais aussi très intéressante. Les jeux de tennis sont peu à peu presque tombés aux oubliettes, laissant la porte ouverte à d’autres éditeurs qui se sont essayer au genre sans pour autant réussir à imposer une saga. On a plutôt eu droit à une one shot et une suite, au grand max.
Top Spin nous revient donc chez 2K et il en a coulé de l’eau sous les ponts. On a plus vu Top Spin depuis 13 ans! (mais le retour a un timing parfait puisqu’en plein tournoi de Rolland Garros et de Wimbledon) Imaginez un peu. NBA 2K a énormément progressé dans la modélisation des personnages, les textures de peau, la transpiration… On a pu assister à une véritable révolution, année après année et comme dans un jeu de baston, c’est du 5 contre 5, on peut espérer des prouesses techniques pour leur jeu de tennis, non? Non!
Etrangement, Top Spin 2k25 n’a pu tirer partie de l’expérience de 2K en la matière. C’est comme si  les équipes n’avaient pas discuté entre elles ou que le jeu de tennis n’avait pas bénéficié du tout du même budget. C’est donc peut-être là où le bas blesse car la modélisation des personnages fait vraiment pitié. On se croirait revenu une génération auparavant, et encore, pas dans sa meilleure forme. En revanche, la modélisation des décors est très réussie. Enfin, jeu de tennis oblige, les phases de jeu plus éloignées des visages sont tout à fait réussies, ce sont plus les replays qui soufrent de cette modélisation datée.
Peu importe le flacon, du moment qu’on aie l’ivresse. Top Spin 2K25 fait en revanche le job avec son gameplay à mi-chemin de l’Arcade et de la simulation. Côté licences ou si vous préférez, joueurs, on notera la présence de joueurs actuels mais aussi d’anciennes figures. En revanche, il y a assez peu de têtes de série. On note par exemple l’absence de Nadal qui avait peut-être d’autres obligations contractuelles.
Le gameplay de Top Spin est basé sur le timing. Il est nécessaire de prendre le pas et de tenir en compte les bruitages afin d’effectuer les retours les plus incisif possible. Il y a aussi une jauge qui est là pour vous aider à trouver le bon timing. Renvoyer la balle n’est pas compliqué mais il faut bien s’appliquer pour jouer avec adresse et réussir à déséquilibrer son adversaire an l’assommant avec des coups puissants et bien dirigés. Des mouvements trop maladroits conduiront à des fautes.
Top Spin reste donc tout à fait à la hauteur en terme de gameplay mais déçoit en terme de réalisation. Tout s’est donc déroulé un peu comme si Top Spin était un test pour son retour afin de voir si le retour annuel de la série est possible. Mais n’aurait-il pas fallu mieux soigner ce retour afin que le test soit probant? Comme le dit le vieil adage, un beau jeu ne fait pas un bon jeu, dans le cas de top Spin, un bon jeu ne fait pas un beau jeu.

LIRE AUSSI :  Stellar Blade
Share:

Leave a reply