Puyo Puyo Tetris 2

276
0
Share:
Graphismes8
Animation7.6
Jouabilité9.9
Bande Son9.5
Intérêt9.9
9

Quoi? Mais quel scandale. Un jeu dépourvu de ray tracing sur ma Xbox Series X? Où sont les millions de polygones? Certainement pas dans ce jeu. En revanche, si vous aimez le fun et les puzzle games, Sega a eu la bonne idée de réunir le meilleur puzzle game du monde, j’ai nommé Puyo Puyo avec le puzzle game historique Tetris et même si ce n’est pas la première fois que cela arrive, le mélange étonne toujours tant les concepts sont différents. Mais voilà, il y a des joueurs comme moi, spécialistes de Puyo Puyo, et d’autres qui préfèrent Tetris. Il était en tous cas temps que les deux camps s’affrontent. Sega a trouvé la bonne recette pour se faire.

 

Petite piqure de rappel pour les ermites du Groënland. Dans Tetris, vous devez agencer des formes géométriques composées de 4 cases systématiquement. Elles sont agences en  ligne, en S, en carré, en L ou encore en T. A chaque fois qu’une ou plusieurs lignes sont complétées sans le moindre espace vide, elles disparaissent. Et si vous arrivez à faire disparaître 4 lignes d’un coup, vous faites Tetris et du coup vous n’êtes plus triste du tout.

 

Au pays des haricots, les petits puyos descendent deux par deux. Ici, il n’est plus question de forme géométrique ou de ligne mais bien d’assemblage de couleur. Si 4 petits puyos d’une même couleurs se touchent, ils disparaissent. La gravité fait la suite et les puyos se réorganisent afin de créer de nouvelles combinaisons qui peuvent disparaître à leur tour si vous êtes doués et capables de réaliser un montage stratégique qui créera une série de vagues. Plus la vague est longue, plus l’attaque est exponentiellement forte contre votre adversaire. Le plaisir ultime reste de tuer votre adversaire avec une one shot, mais pour se faire, la prise de risque est maximale puisqu’il va falloir remplir votre tableau presque entièrement, au risque de se prendre un retour de flamme. En cas d’affrontement particulièrement aigu et acéré, les attaques lancées en même temps se compensent pour ne laisser place qu’à une attaque résultante mais affaiblie au détriment de celui qui avait lancé l’attaque la plus faible.

LIRE AUSSI :  Ratchet & Clank

 

Alors qu’apporte cette suite dans l’absolu? Tout d’abord, il faut noter que si Puyo Puyo a été créé par la société Compile et récupéré par Sega et que Sega n’en est pas à sa première adaptation de Tetris, de l’eau à coulé sous les ponts avec l’arrivée du très joli Tetris Effect.  Ici, la base est plus enfantine et moins époustouflante en terme de réalisation. Il y a des petites animations discrètes. Les attaques ressembles à des animations Flash (RIP) et la résolution 4K fait son plus bel effet si vous êtes équipé d’un écran 4K mais soyons honnête, il est temps de passer à autre chose et pourquoi pas de nous proposer plein de scènes animées dans tous les coins.

S’il est possible de ne jouer qu’à Puyo Puyo ou qu’à Tetris en fonction de votre humeur, l’idée principale est quand même de réunir les deux mondes et de vous faire jouer tant que possible aux deux. Le mode multi permet à 4 joueurs de s’affronter! Il y a un mode aventure pour habiller le jeu avec un scénario bien niais franchement sans grand intérêt. Franchement, on s’en fiche, on est venu pour jouer. Mais si cela vous intéresse, sachez que le mode histoire est plutôt long à terminer. Et si vous ne savez pas jouer, pas de problème, il y a un didacticiel qui vous rélèvera bon nombre de trucs et astuces afin que vous vous lanciez dans l’aventure.

 

La sortie d’un Puyo Puyo, c’est toujours l’occasion pour moi d’attirer de nouveaux joueurs qui ne connaîtraient pas cet univers fantastique. Tout vrai fan de jeu vidéo devrait au moins essayer tant ce titre est culte et magique bien qu’il aie connu plus de succès au Japon qui le reconnait comme une licence majeure. En occident, l’accueil est plus modéré, alors il est temps de se laisser tenter. Ceux qui connaissent la licence, eux, n’auront absolument pas besoin de mes recommandations.

LIRE AUSSI :  Gods Will Fall (in love ?)

 

Cependant, si le titre est toujours aussi génial, on peut se demander ce qu’apporte exactement cette suite parresseuse par rapport au premier opus. Du contenu, oui, mais de l’originalité, non. On a un peu trop l’impression de se faire servir ici le même jeu. Bon, tant pis, l’amour rend aveugle. Le jeu s’adresse en tous cas aux débutants grâce aux tutoriels comme aux experts au vu de l’a difficulté bien tendue du titre.

 

Share:

Leave a reply