Balan Wonderworld

Share:

La démo de Balan Wonderworld  est disponible depuis le 28 janvier sur tous les supports mais si je prends ma plume aujourd’hui, c’est pour vous inciter à aller télécharger la démo car peut-être que vous n’avez tout simplement pas encore pris la peine de découvrir ce jeu qui s’annonce vraiment très riche. En tous cas, cette démo généreuse vous fera jouer de longues heures. Oui, vous ne rêvez pas, on parle bien en heures pour une simple démo. Il faut dire qu’il y a au menu deux stages complets du premier monde ainsi que le boss, un stage du 4ème et un stage du 6ème monde : de quoi avoir un aperçu bien complet de ce que le jeu nous réserve.

Dans la vie, on a des petits soucis et Balan est là pour vous aider à les résoudre. Toute ressemblance avec les cauchemards de Nights Into Dreams avec le personnage féérique qui essaye de vous sortir de là n’est clairement pas un hasard. Et si vous trouvez dans le jeu des allusions à Sonic, ne les mettez pas sur le compte de votre dernière soirée arrosée. C’est Yuji Naka et Naoto Oshima qui sont aux rennes de ce nouveau jeu Sega, pardon, Square Enix.  En tous cas, si vous avez aimé l’époque de la Segasaturn et de la Dreamcast, préparez-vous à être émus!

Balan Wonderworld sera très certainement un des jeux majeurs de la troisième décénie de ce siècle. Quand on parcourt Balan Wonderworld , on est aspiré par sa magie et quand on termine un stage, on a qu’une seule envie, réexplorer le niveau tant on a réalisé qu’on est passé à côté de plein de choses. Il va falloir faire un travail de fourmi pour tout retrouver et les découvertes sont légion. Il faut dire que le jeu tire dans toutes les directions avec un grand nombre de costumes qui donnent à vos personnages moultes aptitudes. Les costumes peuvent être récoltées grâce à des items qui se dévérouillent avec une clé. Les clés ne se situent jamais loin de l’item mais il faut prendre la peine d’aller les chercher. Et quand un ennemi vous touche, vous perdez votre costume. On peut donc aisément conclure que trouver une clé et débloquer un costume vous donne une vie supplémentaire. Perdre un costume peut s’avérer fâcheux et contraignant pour votre progression. Il faudra prendre la peine d’aller farmer au besoin.

LIRE AUSSI :  Apex Legends / Histoires des Terres Sauvages

Il y a énormément de choses à débloquer dans les niveaux et ce qui fait plaisir c’est qu’il faudra le faire à la sueur de vos doigts et pas avec des dlc payants. Désolé, ça fait vieux con, mais franchement, qu’est-ce que c’est bon. On comprend qu’il manque tel ou tel costume pour atteindre tel ou tel endroit. On le bloque dans le coin de notre cerveau et on sait qu’il faudra revenir plus tard. Le jeu ne propose pas une difficulté affolante mais invite à la revisite grâce à un système de jeu qui allie adresse, puzzle game, réflexion et des mini-jeux à la pelle. Du coup, on visite et on revisite sans aucun déplaisir tout en allant chaque fois droit au but.

Pendant le jeu, vous aurez droit aux batailles de Balan qui consisteront à effectuer des QTE amusants qui consistent à faire coïncider des images. C’est joli et enjoué et cela crée une pause intéressante dans votre quête colorée.

Aux checkpoints, vous allez pouvoir changer de costume et revêtir les nouveaux costumes trouvés dans lees différents mondes et que vous aurez stockés afin de réexplorer les anciens mondes et attraper les statues dorées de Balan qui, réunies, vous donnent accès à de nouveaux stages. Il y a tant à découvrir dans ce jeu en tiroir. Les mécaniques de gameplay sont tellement bien pensées : voilà encore une leçon de level design, voilà pourquoi Balan Wonderworld va être un titre majeur! Certaines statues sont bien visibles mais inaccessibles alors que d’autres sont vraiment bien cachés. On est dans une quête aux étoiles à la Mario, ni plus ni moins. Je sais que vous adorez ça!

LIRE AUSSI :  Visitez Super Nintendo World avec l'ami Shigeru

Techniquement parlant, Balan Wonderworld n’est pas hallucinant mais il est très propre et surtout il propose un système d’univers qui se construit et déconstruit en temps réel. C’est franchement charmant. Vous vous souvenez du stages de Nights qui se déformait en temps réel sous le passage du personnage? Ce n’est pas la même idée mais le tout donne un résultat fantasmagorique épatant.  Rajoutez des miroirs à traverser pour rendre l’environnement encore plus féérique et parfois proche d’Alice au Pays des merveilles et vous n’aurez que des larmes de joie dans vos yeux. On connaît la passion de Yuji Naka pour l’univers de Disney, il n’y a qu’à le suivre sur Facebook pour s’en rendre compte. l’univers musical du jeu est tendre, joyeux et chorégraphique dans le pur style des parades des célèbres parcs à thème.

Les premières vidéos m’avaient cependant rendu craintifs car on pouvait voir des personnages qui semblaient glisser sur les niveaux. Je vous rassure, il n’en est rien. Essayez cette démo même si les quelques vidéos glanées sur le net ne vous ont pas convaincu. L’essayer, c’est l’adopter.

Balan Wonderworld est à mes yeux une pépite, je n’ai plus rêvé autant devant un jeu vidéo depuis des années. Pour moi, il occupe une place de choix dans mon coeur de gamer. Il est vrai que les membres historiques de la Sonic Team sont là et que les chats n’accouchent pas des chiens! Mais quel bonbon!

 

Share:

Leave a reply

Lire Aussi