Kirby’s Dream Buffet

37
0
Share:
Graphismes7.4
Animation5.5
Gameplay8.5
Bande Son7.9
Intérêt7.5
7.4
   Kirby’s Dream Buffet est clairement un titre qui suscite beaucoup de sympathie. La mascotte rondouillarde de Nintendo sélectionnable en plusieurs couleurs ne laisse pas indifférent. Cette boule va dévaler ainsi des niveaux truffés d’obstacles et de pièges tout en s’empiffrant un maximum. Il faut terminer le stage le plus rapidement possible tout en essayant d’être le plus gros possible. Et fatalement, on ne peut pas s’empêcher de penser à Monkey Ball et à Fall Guys.
Nintendo nous sert ici des stages flottants mais dont les quelques textures peu nombreuses au final sont très détaillées. C’est pas fou mais pas scandaleux si le jeu est très propre en terme de framerate. Sauf que ce n’est malheureusement pas le cas… Le jeu soufre en effet de ralentissements intempestifs, pas forcément nombreux mais qui ne devraient pas avoir lieu au vu de la réalisation. Certes, le jeu n’est pas vendu bien cher mais quand bien même, ça manque de polish. Il n’y a plus donc qu’à espérer qu’une mise-à-jour règle ce souci.
La thématique de la nourriture et de la gourmandise (pas de chance si vous êtes au régime) s’invite donc chez Nintendo et ce n’est pas une première. Fall Guys a fait des émules et Nintendo s’est dit qu’il fallait surfer sur la vague en proposant un titre de parcours dont l’essentiel de l’intérêt repose sur le jeu en ligne. Et là aussi, le bas blesse : lag, ralentissements… Le jeu est-il sorti avec tous ces échafaudages.

C’est dommageable car même si le titre n’allait forcément pas faire de l’ombre aux ténors de la Switch, ce sentiment de laisser-aller ou de paresse transpire grossièrement sur ce titre.  La prise en main était pourtant simple et réussie, les graphismes pastels vraiment très agréables. Et le concept enfin de grossir pour rouler plus vite était pleine de bon sens.

LIRE AUSSI :  The Quarry

On notera enfin l’incompréhension du monde local jouable uniquement à deux là où un mode 4 joueurs semblait pourtant une évidence. Choix stratégique pour promouvoir le jeu en ligne ou simple prudence pour ne pas encore plus surcharger un jeu dont le moteur est en difficulté? La déception est à nouveau là.

Le jeu propose diverses activités. Soit un grand prix avec plusieurs rounds, soit un jeu rapide. Les expériences sont variées : chaque stage réarrange des bouts de stage, des chemins, des plate-formes comme un puzzle. Et oui, si le titre a fait quelques faux pas, il n’en est pas moins vrai que le jeu reste fun et à petit prix, deux arguments qu’il faut forcément aussi entendre.

Share:

Leave a reply