Panzer Dragoon Remake

332
0
Share:
Graphimes9.1
Animation9.1
Jouabilité9.2
Bande son9.8
Intérêt9.3
9.3

    Panzer Dragoon est pour moi une des licences mythiques de Sega, un porte-étendard de la géniale Saturn qui a connu plusieurs déclinaisons. Deux shoots et un RPG sur Saturn. Un shoot sur Xbox et un fils spirituel, Crimson Dragon sur Xbox One. En tous cas, Sega n’a plus vraiment touché à sa licence et c’est encore le cas pour ce remake qui a été confié à un studio polonais MegaPixel qui a su nous servir le tout premier opus avec un très grand respect.

Le passage de la Saturn à la Xbox Series X est bien évidemment renversante. Exit les pixels. Exit le clipping. Ce n’est cependant pas une surprise puisque nous avions déjà pu essayer le jeu sur Switch et sur Stadia. Quid donc de cette version Xbox Series X? Le jeu bénéficie d’une réalisation très correcte et très propre. Les reflets sont très jolis. Mais dans l’absolu, on a affaire à un jeu Xbox One très bien optimisé mais sans doute pas à un jeu next-gen. Certains décors sont en effet un peu vides même si revoir ce titre culte est un pur moment. La musique exceptionnelle n’est pas en reste.

Pour ceux (les plus jeunes?) qui ne connaitraient pas Panzer Dragoon, il s’agit d’un railshooter qui donne la possibilité au joueur de déplacer son dragon sur l’écran afin d’éviter les tirs (avec la taille du dragon à l’écran, ce n’est pas toujour simple) tout en éliminant les ennemis à l’écran avec un système de tir et de lock. Il est possible de tourner la caméra en temps réel en effectuant des angles de rotation de 90 degrés. Si dans le jeu original, il fallait boucler le jeu d’une traite, ce qui était une mission très ardu, un système de sauvegarde permet de rendre le titre beaucoup plus accessible, sans doute un peu trop, car il ne vous faudra qu’une heure pour terminer le jeu. C’est un sacré changement depuis la sortie du jeu original dont j’ai eu la chance de voir une seule fois la fin à l’époque après de très nombreux essais. Comme sur Switch, j’ai pu terminer le jeu du premier coup : nous sommes donc désormais assez éloignés de l’expérience die and retry originale. Heureusement, la replay value est énorme car on prend grand plaisir à recommencer le jeu encore et encore même sans espoir de récompense.

LIRE AUSSI :  King Of Fighters XIII bientôt offert

Mais ne boudons pas notre plaisir, Panzer Dragoon est un excellent souvenir. Panzer Dragoon Remake est un superbe hommage. On ne peut désormais espérer que les autres jeux de la franchise soient un jour de retour sur nos consoles modernes.

Même si le jeu est plus facile, les sensations de jeu sont très proches en terme de gameplay. C’est donc du côté de la réalisation que le gros du travail a été fait même si on reconnaît chaque scène, y compris les cinématiques. L »upgrade graphique est forcément frappant, énorme : pour sûr, Panzer Dragoon est un titre qui méritait d’être revisité. Même si vous dirigez le dragon, vous n’avez pas vraiment la possibilité de choisir votre chemin ni le rebrousser comme c’est un railshooter. Le concept du jeu repose donc sur le par coeur. Il sera en effet nécessaire d’éliminer les projectiles qui arrivent vers vous avant qu’ils ne vous atteignent Il n’y a pas vraiment de tirs rapides à hésiter mais il faudra tirer à plusieurs reprises pour repousser certaines attaques.

Share:

Leave a reply

Lire Aussi