Taito Milestones 2

357
0
Share:
Graphismes8.1
Animation8.2
Gameplay8.1
Bande Son8.2
Intérêt9.2
8.4

Comme son nom l’indique, Taito Milestones est une compilation (assez bordélique) de grands classiques de Taito. C’est la seconde édition et comme pour la première, la sélection est hasardeuse, sans grande cohérence. Et la bonne nouvelle, c’est que cette compilation est meilleure que la première. Explorons donc ensemble la sélection du chef.

On démarre avec Ben Hero Beh qu n’est pas le meilleur titre de la compilation, loin de là. C’est un jeu de super-héros pompier qui se retrouve dans un Elevator Action (du même éditeur). Techniquement parlant, c’est du niveau d’une Hu-Card pour Pc Engine. J’ai en effet retrouvé certains effets aussi charmants et maladroits que sur certains titres de l’époque.

 

The Legend of Kage ne vous fera pas de cadeau. C’est du pur die and retry puisqu’avec un seul coup, vous êtes mis les 4 fers en l’air, hors d’état de nuire. Vous êtes armés de shurikens et d’un coutelas. Avec son scrolling horizontal, on peut vraiment facilement retrouver des analogies avec Shinobi. Techniquement parlant, cela reste assez basique avec une palette de couleurs à l’écran assez limitée. Vous allez en tous cas prendre cher avec ce titre va bien vite calmer vos ambitions.

 

 

Vous avez raté le remake de Pocky and Rocky sorti dernièrement sur Switch? Voici l’occasion de redécouvrir les origines du titre avec Kiki Kai-Kai (le nom japonais) que j’avais découvert à l’époque sur Famicom. C’est un shoot-them-up à pied en vue de 3/4 qui envoie du lourd avec une ambiance très typée « Japon féodal » et qui ont marqué mon petit coeur de jeune gamer. Un très grand classique, une très belle référence qui vaut à elle seule le détour.

 

Je ne vous raconte pas le nombre de piécettes que j’ai laissé dans la borne d’Arcade de The Newzealand Story. C’est un jeu de plate-forme action très dynamique pour l’époque où vous incarnez un poussin jaune armé d’un arc-à-flèches qui peut se débarasser de ses ennemis en leur tirant dessus. Les mécaniques de gameplay étaient vraiment très sympas et modernes avec des ballons qui vous permettent de vous envoler. Les ennemis essaient d’éclater votre ballon et en plus de cela, il faut essayer de ne pas être touché par les piques du décor.

LIRE AUSSI :  Raystorm x Raycrisis HD Collection & Ray'Z Arcade Chronology

Et mine de rien, c’est déjà la 3eme pépite qui débarque avec Darius 2, un jeu d’Arcade composé de 3 écrans et qui propose donc un format très allongé. Cet excellent shoot dispose de très jolis effets spéciaux. Les musiques sont une pure dinguerie avec des effets lyriques sublimes. Le jeu propose aussi une très belle rejouabilité grâce à son concept de déploiement de stages en diagramme en arbre à la Out Run.

Je ne connaissais pas Liquid Kids. On est plus dans l’idée d’un Bubble Bobble, Parasol Stars ou encore Chip Chap Kick. Et c’est une excellent surprise car le jeu est vraiment très joli. C’est un joli jeu 16 bits. Vous lancez des bubulles d’eau sur vos ennemis qui se retrouvent emportés dans un torent. Les ennemis sont alors vulnérables et il vous faut foncer dessus pour les éliminer avant qu’ils ne retrouvent leurs esprits. C’est un peu comme quand vous emprisonez les ennemis dans des bulles dans Puzzle Bobble.

Gun Frontier est aussi une claque et je suis étonné de voir ce titre également inclus dans la compilation car ici aussi, le jeu est très riche visuellement. C’est un très joli shoot-them-up vertical avec énormément de détails (un peu comme dans « In The Hunt ») et des effets s spéciaux vraiment fameux. Le jeu est basé sur l’oeuvre du même nom de Matsumoto. Le jeu est très exigeant, à l’ancienne, du die and retry avec des check points. Vous ne recommencez donc pas à l’endroit où vous mourrez! Et c’est dur!

LIRE AUSSI :  Mortal Kombat 1

On voit que Taito est un grand du monde de l’Arcade car la diversité est des titres proposés est impressionnante et à chaque fois, on découvre des jeux majeurs. Je ne connaissais pas Solitary Fighter et j’ai découvert un titre de combat entre Streeet Fighter et Final Fight. C’est du combat en versus mais sur plusieurs plans mais avec aussi d’autres intervenants. Les décors sont franchement impressionnants et la taille des sprites est énorme pour l’époque. Bref, encore une superbe découverte d’un titre qui mérite de passer à la postérité. Aaaah, culture, quand tu nous tiens.

 

Metal Black est sans doute le titre qui m’intéressait le plus dans cette compilation car j’ai connu cet excellent shoo-them-up sur Segasaturn. C’est un grand classique que j’adore avec ici aussi des effets spéciaux extraordinaires, des affrontements de gros lasers (on remplit une jauge avec des boules de couleur qui ressemblent à des molécules) et une très belle profondeur de scrolling. Le jeu se permet aussi des effets de zoom et de plasma. C’est une pure tuerie : un très grand waouw mais qui a finalement été rejoint pas plein d’autres excellents titres. Taito a su être très généreux.

On termine enfin avec une curiosité : Dino Rex, un jeu de combat avec des énormes dinosaures digitalisés : ça fait très Mortal Kombat et il y a plein de décors destructibles. Bref, c’est bourrin mais techniquement très impressionnant et plutôt rigolo à connaître. C’est vraiment la cerise sur le gâteau de cette splendide compilation qui saura autant titiller votre curiosité pour l’aspect découverte de pépites mais qui saura vous satisfaire avec des titres majeurs. Et étant fan de shoot-them-up, je ne peu que trop vous conseiller cette compilation dont le genre est vraiment très bien représenté.  Si vous devez choisir entre les deux Taito Milestones, prenez celle-ci prioritairement.

Share:

Leave a reply

Lire Aussi