Jeux olympiques de Tokyo 2020

64
0
Share:
Graphismes8.7
Animation8.3
Jouabilité8.6
Bande son6.7
Intérêt 8.2
8.1

Cela fait des années que Sega s’occupe du jeu officiel des jeux olympiques mais cette fois-ci, la marque japonaise joue chez elle puisque les jeux olympiques se dérouleront cette année à Tokyo. Enfin, ils devaient avoir lieu l’année passée, mais je crois que vous connaissez déjà très bien l’histoire.

 

La cinématique d’intro est en tous cas pleine de promesse et annonce un très grand nombre de disciplines jouables. Il est clair que c’est sur ce point que le jeu va tirer son épingle du jeu. C’est vraiment très varié et complet : là où beaucoup de jeux olympiques se limitent à l’athlétisme et à la natation, Sega nous rajoute bien des disciplines comme la boxe, le tennis de table ou encore le basket, le football, le beach volley, le rugby ou encore le baseball.  Ce sont des matières au gameplay assez Arcade où Sega est passé maître depuis des années. Il n’y a donc vraiment pas de raison de se planter! Ce sont 18 épreuves qui sont ainsi disponibles. Certaines épreuves d’athlétisme ont été zappées pour laisser finalement la place à une plus grande variété de discipline dont le jeu à 4 en local ou en ligne pourra tirer toute sa force.

Bon, passons cet écran titre qui nous décompte le nombre de jour restant avant le début des jeux! Oublions si vous le voulez bien rapidement la voix-off claquée au sol qui vocifère à l’écran-titre du jeu et lançons-nous dans le coeur du sujet!

Le jeu propose un chouette éditeur d’avatar qui vous permettra d’afficher en ligne votre style bien à vous. Le design character ne se veut pas trop réaliste et est plutôt plaisant, influence tokyoïte oblige. Il y a clairement une touche bien japonaise.

LIRE AUSSI :  Resident Evil Village

 

Les épreuves proposent un gameplay qui a le mérite d’être intéressant et clair. Mais bien plus encore, le jeu offre des angles de vue intéressant. La caméra nous suit, de dos, à la troisième personne donc, pour donner des sensations de jeu assez nouvelles pour un style de jeu qui nous avait plus habitué à des travellings latéraux dans les épreuves d’athlétisme.

Le framerate est assez étrange. Il semble être en 30 images par seconde pendant la phase de présentation et pendant le jeu, on a bien du 60FPS.

Quelle que soit la discipline que vous choisirez, l’épreuve se déroulera sur une durée très limitée, histoire de rester dans l’esprit des minijeux et ce, même pour une partie de foot ou de tennis.

C’est donc bien une succession de petites épreuves au gameplay simplifié auquel nous avons droit, les Fifa et autres Virtua Tennis peuvent donc dormir tranquille, la menace est ailleurs même si l’effort de Sega de vouloir présenter des expériences de jeu bien différentes est là.

Notons enfin le désire de Sega de débrider les jeux olympiques en se rapprochant plus d’un titre Arcade que d’une simulation puisque certaines disciplines proposent des coups spéciaux  un peu comme dans Mario & Sonic aux jeux olympiques. Pour fêter les 30 ans de Sonic, il sera possible de revêtir un déguisement mais le jeu propose plein d’autres déguisements délirants à débloquer en cours de jeu à la sueur de vos doigts : il ne s’agit pas de microtransactions! Tout se débloque à l’ancienne!

LIRE AUSSI :  La Revue de Presse !

 

Share:

Leave a reply