Riders Republic

589
0
Share:
Graphismes7
Animation7.5
Jouabilité7
Bande son8
Intérêt7
7.3

Ubisoft décide de sortir un jeu « bac à sable » sur le thème des sports extrêmes.
Sans être médisant, Ubisoft, en ce moment du moins (mais depuis quand même quelques temps déjà) ne joui pas d’une aura extraordinaire par des titres à succès.

Alors se lancer dans ce domaine aussi vaste, je trouve que c’est un pari assez risqué.
Sauf qu’ils n’en sont pas à leur premier essais, souvenez-vous de Steep.

Allez, voyons ensemble ce que ça vaut au final.

 

 

Si cherchez du réalisme, épargnez vous le reste. Orienté arcade pour être plus accessible, ce n’est pas ici que les puristes trouveront leurs plaisirs.
Idem si vous êtes allergiques à l’humour des « teenagers ». C’est parfois lourd, pas toujours drôle mais ça va avec l’ambiance.

 

Différentes épreuves vont attendent dans ce Canyon. Que ça soit de la glisse (ski/snow), vélo ou encore en wingsuit avec propulseurs dans le dos !
La bonne ambiance est là, maintenant, on va se balader un peu.

Une petite intro vers les différentes disciplines et vous voilà arrivez au centre de rassemblement.

Facile à prendre en main, orienté arcade forcément, il est d’ailleurs peut-être trop facile.
On se limite souvent à descendre à tout allure en évitant un max d’obstacle sans jamais ressentir de menaces de la part des autres adversaires.
En parlant d’adversaire, la gestion des collisions est loin d’être parfaite. Tantôt le choc sera rude et violent, tantôt vous passerez carrément au travers. Bizarre.

 

Le jeu a beau être très réussis, les décors « pop » par moment et apparaissent subitement sur votre écran.
Nous sommes chez Ubisoft, on connait ça (Assassins Creed ? )mais on aimerait quand même qu’avec le temps ce genre d’erreur n’existent plus, ou moins souvent.

LIRE AUSSI :  Gerda: A Flame in Winter

Comme souvent, on pourra compter sur des patchs pour ajuster le tir mais combien en faudra-t-il ?

Dommage aussi cette manie qu’on les jeux de sports « extrêmes » à vouloir à tout prix vous « tutoyer ».
On vient de débarquer, on s’aime tous, et on est tous potes.  Génial. C’est une secte ou quoi ?

 

 

Niveau ambiance sonore, c’est la fête. C’est frais, ça donne du punch lors de vos compétitions. Bravo !

 

Bref, il y a une très belle idée, un excellent potentiel mais à la sortie peut être (trop) prématurée, ça sent encore la peinture fraiche sur pas mal d’endroits…

 

 

 

 

 

 

Share:

Leave a reply