Robocop : Rogue City

330
0
Share:
Graphismes9.4
Animation9.2
Gameplay7
Bande Son6.8
Intérêt7.5
8

Si vous avez envie de revivre l’esprit nanard (ou culte c’est selon) des années 80, Robocop est sans doute le jeu qu’il vous faut. Installez-vous en mode plaisir coupable dans votre fauteuil. C’est parti.

Même si Robocop n’est pas un triple A, il est plutôt joli et fluide, je dirais même qu’il m’a plutôt impressionné malgré quelques petites retards d’affichage de texture (un défaut qu’on retoruve aussi dans le dernier Call Of Duty qui a reçu par contre bien plus de moyens). Le gameplay basique est dans son jus. Le jeu est vraiment très bourrin. Les sensations sont très Arcade et j’adore ça.

Côté défaut, je noterai principalement deux choses. Il y a des soucis en terme de spatialisation du son. La présentation des ennemis pouvait être évitée tant elle est idiote. Imaginez que vous voyez un militaire armé d’un long fusil avec une lunette. Vous savez comment il est présenté? Sniper! Sans blague! Et le descriptif est encore plus ridicule. Planqué à distance. Peu mobile. Inflige de lourds dégâts. Je ne vous garantie pas que j’ai retenu le descriptif au mot près mais vous avez le principal. Le jeu enfonce allègrement des portes ouvertes et c’est juste ridicule. C’est sans doute sur ces petits aspects maladroits qu’on se rend compte que Robocop manque un peu de maturité dans sa conception.

 

Et pourtant, le jeu est vraiment accrocheur avec sa base simple mais claire, sa réalisation aboutie, ses textures détaillées. Robocop est loin d’être parfait mais il est loin d’être mauvais. Le savoir-faire est au rendez-vous : au final, le jeu pêche un peu par manque de moyen mais le résultat à l’écran n’est clairement pas scandaleux. Graphiquement réussi, superfluide, détaillé dans ses décors, Robocop arrivera à vous convaincre avec ses extérieurs bourrés de ray-tracing. Le jeu ne regorge pas de vie : le Détroit de Robocop ne vaut pas le New York de Spiderman et certains personnages sont animés comme des robots (même s’ils ne sont pas Robocop) malgré une modélisation des visages plutôt bien fichue.

LIRE AUSSI :  Call Of Duty : Modern Warfare 3

 

Le jeu propose des références amusantes mais pas suffisamment recherchées ou assumées comme Rockstar peut le faire avec grand talent dans GTA mais encore une fois, ce ne sont pas les mêmes budgets et au final, ce Robocop un brin fainéant a un petit côté attendrissant. On passe un vrai bon moment et il ne faut pas longtemps pour comprendre les choix des développeurs pour faire accepter les quelques défauts techniques du jeu. La plupart du temps, certaines thématiques les arrangeaient bien. Mais quelque part, c’est la preuve que le jeu a été bien réfléchi dans ses grandes lignes.

 

D’un point de vue de la mise-en-scène, malgré quelques baisses de rythme, les développeurs sont partis sur quelques mises-en-abîme provoquées par des délires et des souvenirs de Robocop. On a souvent déjà vécu ce genre de choses (dernièrement dans Ghostwire Tokyo) mais à l’écran, cela fonctionne plutôt bien si vous n’êtes pas épileptique.

Notons qu’un travail sur la destructibilité des décors a été fait et que franchement, le jeu surpasse bien d’autres jeux vidéo. Le béton s’effrite, on peut exploser les éclairages avec des conséquences réalistes sur les décors, on peut aussi tirer sur des bombes de peinture qui vont éclabousser les textures avec une belle gestion des particules.

 

Enfin, le jeu propose un arbre de compétence aussi simpliste que linéaire mais qui vous proposera d’optimiser Robocop à votre guise grâce à des points d’expérience. Et comme c’est un robot, il sera possible de le réinitialiser afin de redistribuer ces compétences à votre guise.

LIRE AUSSI :  Just Dance 2024

 

Qui l’eut cru? Robocop : Rogue City est perfectible mais c’est plutôt un bon jeu vidéo. Non, même pas juste moyen. Il fera sourire par certains manquements mais dans l’absolu, la promesse est tenue avec des missions relativement variées alternant le pan je tire pas t’es mort avec des phases d’enquête. Cela ne va jamais bien loin mais l’expérience est agréable. La licence est en tous cas bien respectée.

 

Share:

Leave a reply

Lire Aussi