Teenage Mutant Ninja Turles : Shredder’s Revenge

243
0
Share:
Graphismes9.2
Animation9.2
Gameplay9.4
Bande Son9.3
Intérêt9.1
9.2
Inclus day one dans le gamepass, Teenage Mutant Ninja Turles : Shredder’s Revenge aura sur éveillé les attentes et les passions. Il faut dire que Dotemu déjà responsable du reboot de Streets Of Rage s’est emparé de cette licence dont le beat-them-all a fait les beaux jours de la Megadrive, de la Super Nintendo et de nos salles d’Arcade. Et comme il fallait faire mieux, le jeu vous propose moultes stages plutôt longs jouables à 6 simultanément. L’éclate est juste totale.

Je n’ai en fait qu’un regret et prie secrètement qu’une version 4K sera un jour disponible car il est vrai que vous devrez vous attendre à du gros pixel même si le jeu compense avec un dynamisme absolu et un grand nombre d’animation dans les décors. On retrouve en gros toute la technologie embarquée de la Super Nintendo mais qui aurait reçu un gros boost de mémoire vive.

Les décors proposés sont vraiment très variés avec une excellente thématisation à l’exception d’un décor qui semble être un peu une redite. Et il faut noter également que les développeurs ont repris des effets un peu à outrance dans tous les stages, je veux bien sûr vous parler des flaques d’eau. A croire que la météo a été très mauvaise récemment dans ce jeu.

Bon, ne comptez pas sur moi pour dire encore du mal de ce titre parce que je ne vois pas sur quels aspects on pourrait encore taper. Les musiques sont dingues et parfois chantées. Ce sont les thèmes originaux réorchestrés. Outre nos 4 tortues Michelangelo, Raffaello, Donatello et Leonardo, le jeu vous propose de jouer avec Maître Splinter et la journaliste April O’Neal. Un personnage supplémentaire est à débloquer. Pas la peine d’en faire tout un mystère puisque cela a été officiellement annoncé dans un trailer, il s’agit de Casey Jones.Côté ennemis, c’est la foire au fan service. Vous allez en découdre avec Bebop, Rocksteady, Shredder et Krag.
C’est un peu convenu de le dire mais c’est on ne peut plus vrai : ce jeu est un véritable hommage, encodé avec amour par des passionnés qui ont torché les autres jeux de tortues de A à Z. Le gameplay est on ne peut plus moderne et vous profiterez de tout ce bonheur en parcourant 16 stages vraiment bien longs. Ici aussi, on ne nous prend pas pour des pizzas aux ananas. Et comme chaque personnage sa son timing qui lui est propre, la replay value est juste énorme. Pour ma part, je compte aussi l’acheter sur Switch rien que pour avoir une version portable de ce titre. J’attendrai quand même une bonne promo car même si le jeu est généreux, il se termine en une après-midi. On l’ingurgite comme un goulaf.
LIRE AUSSI :  Klonoa Phantasy Reverie Series

On notera enfin la présence de petits jeux que l’on rencontre au fil de l’aventure. C’est souvent un prétexte pour nous en mettre aussi plein la vue avec les meilleurs effets spéciaux du « mode 7 ».

Share:

Leave a reply

Lire Aussi