Prince of Persia : The Lost Crown

126
0
Share:
Graphismes8
Animation8
Gameplay7.5
Bande Son7.5
Intérêt7.5
7.7

Ubisoft fait revenir d’entre les morts une licence iconique : Prince Of Persia.
Et quitte à faire les choses complètement, c’est en 2D que nous retrouvons notre Prince.

Dans Prince of Persia: The Lost Crown, nous retrouvons les éléments emblématiques de la série, mais cette fois dans un cadre en 2D qui rappelle les origines du jeu.

Notre héros, Sargon, est un guerrier rapide et acrobatique, chargé de sauver le prince de Perse, Ghassan, des griffes des Immortels, un groupe de sept guerriers surhumains.

 

 

L’histoire s’inspire de certains éléments de la mythologie perse et offre de la profondeurs aux personnages.

Nous sommes devant un jeu dont la qualité technique est vraiment remarquable.
La 2D est somptueuse, lisse et propre. Les environnements sont variés et l’animation nette et les décors vivant apportent un vrai plus.
Question Gameplay, c’est là que selon moi, ça se complique.
Surfant sur la vague des « metroidvania »  (en un peu moins punitifs), le titre emprunte des idées chez Hollow Knight voir même des Castlevanias.
Comme je le disais, moins punitifs mais pas pour autant moins difficiles.
Mettons que mes années allant, ça doit venir de moi mais sachez néanmoins que certains moments m’ont donné envie de tout arrêter.
Les boss ne sont pas très compliqué mais échoué face à eux vous fait parfois recommencer bien loin dans l’histoire. Un peu frustrant.

Ce qui commence comme un simple jeu de course et de saut évolue rapidement pour inclure des capacités qui vous permettent de manipuler des plates-formes, la distance à laquelle vous sautez et des capacités spéciales à utiliser au combat.

LIRE AUSSI :  Final Fantasy VII Rebirth

 

Votre progression permettra à votre personnage d’améliorer ses capacités au moyen d’emplacements d’amulette. Indispensable par moment.

Les combos en combats font aussi l’essence de ce titre. Combos en hauteur, glissades, coups de pieds puissant en fin de course. Bref, une panoplie qui donne une puissance considérable au Prince.

 

 

Bref, une belle réussite pour Ubisoft d’avoir trouvé la recette quasi parfaite mêlant combat, exploration et énigmes.

Share:

Leave a reply